Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 8 déc, 2014 dans Littérature | commentaires

Oublier la guerre à la télévision

Oublier la guerre à la télévision

« j’ai depuis longtemps / pris l’habitude de vivre / avec des souvenirs empruntés », écrit Samuel Mercier dans le poème liminaire ouvrant Les années de guerre. Trois vers programmatiques, d’une certaine manière, qui annoncent le projet du livre, construit autour de deux pôles de souvenirs qui semblent radicalement opposés, mais qui se rejoignent tout de même dans le poème : d’une part, la réminiscence d’une adolescence à Rivière-du-Loup et, d’autre part, celle des images de la guerre projetées à la télévision après les attentats du 11 septembre 2001.

Lire plus