Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 9 sept, 2014 dans Abécédaire culturel, Arts visuels | commentaires

Abécédaire culturel: B comme Beautiful/Decay

beautiful_decay_mmeh

Il y a quelques mois, en cherchant des artistes queer, je suis tombée sur ce site qui, ma foi, fait mon bonheur au quotidien. Beautiful/Decay a d’abord été lancé en 1996 sous forme de zine, il a ensuite été un magazine et l’équipe a également publié plusieurs livres. Actuellement, c’est sous une forme web que prend vie ce beau projet.

bd-covers-about-page1

Ce qu’on trouve sur ce site? Des artistes contemporains qui travaillent autant la photographie, la sculpture, la peinture, le dessin, les nouveaux médias que la vidéo, le design ou encore la performance. Des créateurs de tous horizons s’y retrouvent, mais avec un penchant particulier pour des oeuvres qui parlent d’identité, d’identité sexuée, de genre, du corps, tout en mettant également de l’avant des oeuvres qui relèvent d’approches tant conceptuelles, politiques et/ou sociales.

Tiré de l'article: Queer Artist Wynne Neilly’s Powerful Self-Portraits Document Transition From Female To “Male”

Tiré de l’article: Queer Artist Wynne Neilly’s Powerful Self-Portraits Document Transition From Female To “Male”

La sélection quotidienne est extrêmement variée et les propositions, toujours pertinentes. De plus, le site n’hésite pas à mettre de l’avant des contenus un peu moins « soft » et  parfois même provoquants dans lequels on retrouve, par exemple, de la nudité, des scènes explicites et graphiques. De l’étrange, du trash, de l’irrévérencieux il y en a, mais jamais de façon gratuite. Les oeuvres sont d’ailleurs toujours accompagnées d’un texte explicatif qui cerne bien les motivations de chaque artiste.

Tiré de l'article: Malika Gaudin-Delrieu’s Touching Photographs Of “A Happy Hermaphrodite Prostitute”

Tiré de l’article: Malika Gaudin-Delrieu’s Touching Photographs Of “A Happy Hermaphrodite Prostitute”

Beaux, dérangeants, fascinants, étranges, on y trouve une quantité phénoménale de projets archivés (il est même encore possible d’acheter certaines éditions papiers des zines et magazines). Les curateurs du site sont rapides sur la gachette pour trouver des artistes qui méritent d’être connus et, bien, ils ont du goût!  À mettre dans ses favoris dès maintenant.

Facebook  / Twitter

À propos de Myriam Daguzan-Bernier


Myriam est fondatrice et rédactrice en chef de Ma Mère Etait Hipster. Pigiste à temps complet, vous pouvez la lire chez BRBR et chez Châtelaine. Elle est également gestionnaire de communauté pour l'émission LIRE à ICI ARTV et édimestre pour Châtelaine. Dans ses temps libres (ça existe ça?) rien ne la rend plus heureuse que de passer des heures à fouiner sur le web pour dénicher plein de choses: musique, art, projets, bouffe, nouveautés, etc. Bref, vous ne la trouverez jamais loin d'un ordinateur ou de son téléphone un ti-peu intelligent.



%d blogueurs aiment cette page :