Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 2 juil, 2014 dans Musique | commentaires

DEAD OBIES – Une collation pour la route?

dead_obies

Fenêtres ouvertes et cheveux au vent, c’est en roulant que j’écoute pour la première fois Collation Vol. 2 – Limon Verde : La Experiencia. Mais soyez rassurés, vous n’avez pas besoin de char pour apprécier le nouvel album des Dead Obies, un essentiel pour accueillir l’été.

Même si Fuckboyz tente de nous dire le contraire, c’est bien du vrai rap, ou plutôt du post-rap, qui résonne dans mes oreilles ce matin pendant que le vent qui rentre par le toit ouvrant me chatouille le dessus de la tête. Du rap qui s’éparpille comme un enfant dans un terrain de jeu, mais du rap quand même. Expérimentation sonore sur fond de textes qui se baladent dans tous les sens, la seule ligne directrice de cette mixtape est cette recherche du Limon Verde, sorte de cannabis la plus pure du monde, une quête que les rappeurs ont choisi d’illustrer avec des extraits de documentaire et des ambiances de jungle.

Paru le 17 juin dernier, ce deuxième disque du sextuor montréalais étonne par sa simple et mélodieuse complexité. Plus accessible, mais non moins travaillé que leur précédent Montréal $ud, Collation Vol.2 tient la promesse qu’il n’est peut-être pas conscient d’avoir fait : nous convaincre de partir avec eux à la recherche de cette plante mythique. Le principal point commun avec l’effort précédent : l’audace. Et un franglais de plus en plus maitrisé. Cette langue qu’ils utilisent pour nous bercer à grand coup de sonorité en laissant très (trop?) souvent la signification de côté.

Un voyage au cœur de la jungle qui s’amorce par le grondement du tonnerre dans C’est mort, nous donne envie de fuck avec son ex sur Hate Song ou de se déhancher au son de #LIMONVERDE. Parce que, quête ou non, il ne faut pas oublier que c’est d’abord un disque d’été.

Vous avez manqué le concert de ces bêtes de scène au Club Soda dans le cadre des Francofolies? Pas de stress. Ils passeront l’été sur les routes de la province à la recherche du Limon Verde. Et ils aimeraient bien que vous get high avec eux.

À propos de Marie-Eve Brassard


Diplôme en télévision et amour de la musique en poche, c'est à l'âge de 19 ans que Marie-Eve Brassard débarque à MusiquePlus. Elle y passera plusieurs années jusqu'à ce qu'une crise de la trentaine l'oblige à accorder de l'importance à sa passion secrète: les mots. Grâce à MMEH, elle peut enfin corriger sa manie d'écouter en boucle toujours les mêmes chansons et utiliser ce temps précieux pour découvrir du nouveau matériel.



%d blogueurs aiment cette page :