Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 24 avr, 2014 dans Arts visuels | commentaires

Foire Papier 14

Soutenue par l’AGAC, l’Association des galeries d’art contemporain, la Foire Papier rassemble des galeristes et des artistes des quatre coins du Canada. C’est sous le chapiteau érigé en plein coeur du Quartier des spectacles, sur l’Esplanade Clark, que les collectionneurs, professionnels et  passionnés d’art imprimé se donneront rendez-vous du 25 au 27 avril 2014.

De moins grande envergure que le TIAF, le Toronto International Art Fair, la Foire Papier donne place à des galeristes de Québec, Ottawa, Toronto, Calgary, Edmonton, Vancouver, et surtout de Montréal. Art Mûr, Graff, les Galeries Joyce Yahouda, Simon Blais, D’Este et Nicolas Robert, ne sont que quelques-un des espaces d’art présents à la Foire.

d8776ec85c24805ba7acd0f0aa8cf3dc

Julie Ouellet -Noeud no.12-02, encre sur papier, 140 x 104 cm, 2012 (Galerie Simon Blais)

Pour une 7e édition, on peut croire que la motivation de la Foire est de transcender l’idée que l’art n’est accessible qu’aux biens nantis. Quand il est question de démocratiser l’accès aux arts visuels, la solution, si elle en est une, se porte souvent sur le tirage d’oeuvres sur papier. Le médium permettant des tirages plus ou moins nombreux d’une même oeuvre, l’acquisition devient moins dispendieuse, donc plus accessible au commun des amateurs d’arts visuels.

Plus encore, la déclinaison de possibilités d’impression est de plus en plus importante, alors que les techniques plus classiques telles que la gravure, le dessin ou la lithographie cohabitent librement avec des pratiques plus émergentes comme l’impression numérique, l’installation photographique, entre autres.

Julie Ouellet -Noeud no.12-02, encre sur papier, 140 x 104 cm, 2012 (Galerie Simon Blais)

Adam David Brown – Brown, Space / Time, smoke on paper, 46 x 33”, 2013 (MKG127)

Que le réel accès à l’acquisition d’art visuel soit le cheval de bataille de Foire Papier ou pas, fait est qu’il s’agit d’une belle opportunité pour les galeries d’aller à la rencontre de leur public, d’échanger et de saisir le pouls de l’art contemporain. Et pour le public, de zieuter ce qui s’y trame et de possiblement débuter une collection personnelle d’art.

Anne-Renée Hotte - Bateau, 2007, Impression numérique sur papier archive (Galerie Trois Points)

Anne-Renée Hotte – Bateau, 2007, Impression numérique sur papier archive (Galerie Trois Points)

Concrètement, la Foire Papier, c’est un marché où chaque galeriste a son kiosque, proposant sa sélection parmi les artistes qu’il représente. Il s’agit non seulement de la possibilité de s’enticher d’un public plus important pour le galeriste, mais aussi aux artistes de se faire voir hors de leur circuit local. Et entendons-nous bien, c’est aussi l’occasion de vendre des oeuvres. Cette année, quelque 500 artistes provenant de 44 galeries canadiennes cohabiteront sous le chapiteau de la foire.

Foire Papier | 25-27 avril 2014 | Esplanade Clark

À propos de Emilie Morneau


Emilie est impliquée à la radio étudiante et communautaire (CIBL, CHOQ, CKUT, CFLX, CJLO) depuis plusieurs années. Actuellement, elle tient la barre de l'émission Électrons Libres à CIBL consacrée aux musiques électroniques. Elle fait aussi du bricolage.



%d blogueurs aiment cette page :