Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 2 juin, 2013 dans Musique | commentaires

Top Musique – Tumblr / Semaine du 27 mai au 2 juin 2013

toptumblr

1 – Inutile – Cou coupé (Contribution de Mathieu)

Le disque de Cou coupé est parfois étrange, parfois décalé, parfois tranquille, parfois funk, parfois free jazz. Il est aussi magnifique par moment, comme dans la chanson Inutile. On en reparle pas plus tard que mercredi.

2 – Night Faces – Jessica Pratt (Contribution de Myriam)

Ne prenez pas le temps de lire un autre mot que celui-ci : écoutez. Si vous ne pouvez vous retenir, notez pour la peine qu’elle fera la première partie de Julia Holter le 16 juillet à La Sala Rossa. Gros cercle rouge autour de la date dans mon calendrier.

3 – In Kind – Braids (Contribution de Nicolas)

Raphaelle Standell-Preston a le vent dans les voiles en 2013. L’excellent projet Blue Hawaii n’est pas encore sec qu’elle et ses partenaires appliquent une nouvelle couche de Braids. En spectacle à la Casa del Popolo le 11 juin.

4 – Painful – Austra (contribution de Myriam)

Après un premier album contagieux et Home, premier single épidémique du second, voici Painful, second extrait de ce dernier. Contrairement à la phrase précédente, c’est joli et harmonieux.

5  – Miasma Sky – Baths (Contribution de Mathieu)

Snap, crakle, glitch. Superbe.

6 – Lonely Is As Lonely Does – Hayden & Jason Collett (Contribution de Mathieu)

Si une oreille perdue vous demande où se trouve la bonne musique    canadienne‑anglaise, dirigez-la vers l’étiquette Arts & Craft. Broken Social Scene, FeistTimber Timber, Stars, Gonzales, etc. Pour son 10e anniversaire, elle nous lance un album de reprises et de duos. Un coup de cœur pour celui de Hayden et Jason Collett.

7 – Mr Fredrikson – Jay Jay Johanson (Contribution de Myriam)

Je suis de ceux qui ont un peu oublié Jay Jay. Ces pièces romantico-électro-tristounettes sont néanmoins toujours les bienvenues.

8 – Fool – Firehorse (Contribution de Mathieu)

On se dit d’abord qu’on a déjà entendu ça. Puis on se dit qu’on entend rarement ça…

À propos de Nicolas Roy


Nicolas écoute d'une oreille distraite pour rendre compte de manière abstraite, ou déploie un radar de pointe pour faire rapport avec sérieux. Peu enclin à juger défavorablement, il s'en tient à suggérer ce qui, selon lui, mérite l'attention de l'auditeur et commande la protection de ses tympans. À l'exception du Deathgrind, il aime de tout pour tous.



%d blogueurs aiment cette page :