Menu de pages
TwitterRssFacebook
Menu de catégories

Publié par le 28 avr, 2010 dans Cinéma | commentaires

>Une Adoration [NANCY HUSTON]

>

Une Adoration c’est l’histoire d’un procès fictif dont le sujet central est le meurtre d’un comédien, Cosmo. Une quinzaine de personnages sont interpellés pour mettre en lumière les circonstances du décès et, surtout, pour comprendre qui était le fameux Cosmo, personnage mythique, mystérieux, complexe et aimé, adoré de tous ou presque. 
 
Elke, la maîtresse de Cosmo, Frank et Fiona, les enfants d’Elke, la romancière elle-même, Dom Juan, une passerelle, une baguette de pain, le cèdre du Liban; objets et personnages se partagent la barre pour venir parler de celui qui est au centre de tout cet univers: Cosmo
 
Ceci donne évidemment droit à des conversations obstinées et des échanges virulents entre tous ces témoins loufoques et improbables (on ressuscite Dom Juan, on donne vie à une baguette de pain, etc.) et on arrive doucement à tisser le fil qui nous mènera jusqu’au meurtre et la découverte de celui ou celle qui en est responsable. 
 
Intéressant jeu de dialogues, d’interactions entre diverses personnages, sujet original et rendu de façon magistrale par une superbe écriture, Une Adoration est un réel plaisir à lire et se « consomme » rapidement, emporté par le rythme créé par les différentes interventions qui font de réels ricochets les unes entre les autres, bombardant le lecteur de fusantes et cinglantes répliques. Intelligent, hors de l’ordinaire, excellent. 

À propos de Myriam Daguzan-Bernier


Myriam est fondatrice et rédactrice en chef de Ma Mère Etait Hipster. Pigiste à temps complet, vous pouvez la lire chez BRBR et chez Châtelaine. Elle est également gestionnaire de communauté pour l'émission LIRE à ICI ARTV et édimestre pour Châtelaine. Dans ses temps libres (ça existe ça?) rien ne la rend plus heureuse que de passer des heures à fouiner sur le web pour dénicher plein de choses: musique, art, projets, bouffe, nouveautés, etc. Bref, vous ne la trouverez jamais loin d'un ordinateur ou de son téléphone un ti-peu intelligent.



Commentaires

  1. >Je m'étais déjà essayée, il y a quelques années, à lire Nancy Huston… La Virevolte, je crois ; mais je n'ai pu en terminer la lecture. J'sais pas, j'arrivais pas à entrer dans ce livre.Mais ce résumé me donne envie de refaire connaissance avec cette auteure. Qui sait, je serai peut-être en de meilleures dispositions pour recevoir sa littérature!En passant, j'apprécie beaucoup ce blogue. J'y fait toujours de belles découvertes! ;¬)

  2. >Merci pour tes commentaires, c'est apprécié! Je te suggère de réessayer Nancy Huston, ça vaut vraiment le coup. Peut-être qu'avec le recul tu seras dans de meilleures dispositions?

%d blogueurs aiment cette page :